CGT-Dassault-Argenteuil
Tel : 01.34.11.82.76
Fax : 01.39.47.43.67
Gilets rouges ou jaunes, pour gagner il faut être plus nombreux !!!
Vign_ob_95b134_ob-f2be2a-manif-dessin-rouge-jaune-1

Alors que l’action collective a été dénigrée par ceux qui nous dirigent depuis des décennies, gouvernements successifs/patronat, on voit un corps social qui retrouve le chemin de la mobilisation !

 Chaque semaine les rues sont occupées, de nombreuses mobilisations dans les entreprises ou les administrations se succèdent.

 Au cœur de toutes ces mobilisations : hausse du Smic, des salaires, des pensions, de la justice fiscale et retour de l’ISF, plus de services publics et beaucoup d’autres questions sociales qui sont au cœur de ce mouvement. Ces revendications la CGT  les porte depuis longtemps.

 

Chez Dassault Aviation le conflit de 1968 avait placé le début de nos grilles de salaires 70% au-dessus du SMIC. En 2018, ils ne sont plus qu’à 10% au-dessus du SMIC

 

L’année dernière, les 40 plus grandes entreprises françaises ont versé 57,4 milliards d'euros à leurs actionnaires. C'est plus de 60% des bénéfices qui vont dans leurs poches.

 Ceci est à mettre en rapport avec les résultats comparés chez Dassault entre 2007 et 2018 :

§  Montant de la Trésorerie, 3,9 Milliards d’€ contre 5,2 Milliards d’€, soit une augmentation de +35%        

 

§  Montant des Dividendes, 107 Millions d’€ contre 177 Millions d’€, soit une augmentation de +66%

 

Cet argent, si on le partageait mieux, pourrait augmenter le Smic, les salaires, l’emploi et améliorer le service public. C’est donc bien au cœur des entreprises et notamment des plus grandes qu'il faut agir.

 Pour la CGT Dassault Argenteuil, ce qu’il nous manque sur nos salaires c’est l’équivalent d’une prime d’équipe, à savoir 25% !

 
 

Grève nationale – Manifestation à Paris
Demain, mardi 19 Mars 2019, arrêt de travail à 12h30

Équipiers 3h30 de grève en fin de poste :
   équipiers du matin, départ à 10h15
équipiers du soir, départ à 18h30

Départ  13 H Place Edmond Rostand > Bd Saint-Michel > Port Royal > Bd du Montparnasse > Bd des Invalides > Place Vauban > Ecole Militaire (proximité du Medef)

 

Argenteuil, lundi 18 mars 2019

La future nouvelle répartition des budgets des Comités d’établissements ?
Vign_tablo_sub

Les élus C.G.T ne peuvent que se réjouir que cette question de la nouvelle répartition se retrouve aujourd’hui sur la table puisque voilà près de 20 ans que nous avons publié, dénoncé, chiffres à l’appui, l’injustice, l’iniquité de la répartition actuelle des dotations de C.E au niveau société.

 Cette iniquité résulte des restructurations, regroupements, fermetures de sites, qui ont complètement recomposé socialement la société depuis 1986.

 Cette recomposition sociale a été accentuée par les décisions de la direction générale en matière de politique industrielle : la spécialisation des sites et un haut niveau de sous-traitance permanent.

 Quand la CGT parle d’une autre répartition des dotations de CE au niveau société, il s’agit seulement d’établir plus de justice, de solidarité entre les CE « riches » et les CE « pauvres » : Les 4 500 salariés au niveau société qui pâtissent de la répartition actuelle ne demandent pas d’avoir « plus » que les autres. Ceux-ci sollicitent seulement d’avoir la même chose !

 Pour combattre cette injustice, chaque année vos élus d’Argenteuil présentent à la direction et aux autres organisations syndicales, au moment du vote des prévisions budgétaires,  un « budget bis » dans lequel nous détaillons toutes les nouvelles activités ou subventions que nous pourrions mettre en place avec cette répartition plus juste et équitable. Par exemple, pour 2018 cela aurait fait un plus de 588 000 € sur la dotation d’Argenteuil.

En 2018, ça y est, enfin, on commence à rentrer dans le vif du sujet ! Un changement important a eu lieu : la CFDT qui était jusqu’à présent CONTRE cette nouvelle répartition, a changé d’avis. La CGC ne semblait pas hostile mais ne s’était pas clairement positionné.

 

Après quelques mois de tergiversations, une première réunion s’est enfin tenue mardi 22 janvier 2019 à St Cloud.

 Lors de cette 1ère réunion de travail, alors que tout semblait réuni pour une mise en place progressive d’une nouvelle répartition. Il a été malheureusement très compliqué d’avancer, la CGC trainant fortement les pieds !

 Tous les prétextes étaient de sortie, tous les arguments agités, pour ne pas prendre une position claire sur cette nouvelle répartition.

 Mardi 5 mars, le groupe de travail c’est à nouveau réuni afin de faire avancer les choses, c’est du moins la volonté des élus CGT présents dans ce groupe de travail.

 

La CGT a donc mis à profit les 5 semaines qui séparaient ces deux réunions à travailler collectivement, avec l’ensemble des syndicats CGT de Dassault Aviation, à un projet crédible et chiffré de mise en place (comme nous avons su le faire concernant l’usine neuve à Argenteuil), pour la mise en place effective d’une nouvelle répartition.

 La CGT a présenté, tableau à l’appui, comment nous pourrions étaler dans le temps cette nouvelle répartition (afin de ne pas pénaliser de façon trop radicale les C.E se retrouvant avec une diminution de subvention, notamment celui de Saint Cloud) : VOIR TABLEAU EN HAUT

Maintenant, les 3 questions essentielles sont :

 1-     Sommes-nous tous d’accord pour mettre en place une nouvelle répartition ?
à CGT et CFDT : OUI.     CGC : « IL FAUT VOIR » 

2-     Quelle répartition  (totale ou partielle) ?
à CGT et CFDT : TOTALE.     CGC : « IL FAUT VOIR » 

3-     L’étalement  (4, 5, 8, 9, 10 ans) ?
à  Chacun a sa position. Pour la CGT, un étalement sur 2 mandats soit 8 ans paraît être le plus efficace.

 

Pour conclure :

La CGT ne peut se résigner à l’idée que, pour de sombres calculs électoraux, certains seraient tentés de bloquer, d’empêcher de négocier, une bonne fois pour toute, un nouveau mode de répartition des dotations de CE.

 Cette répartition de la dotation des CE, au niveau société, remettrait de l’ordre dans l’iniquité existante et permettrait à notre CE, comme à d’autres moins bien lotis financièrement, de pouvoir répondre à plus de besoins dans les activités sociales, culturelles et sportives.

 Gagner l’idée que cette solidarité entre travailleurs est une nécessité, voilà sur quoi la CGT continuera de se battre.           

Prochaine réunion mardi 26 mars !

 Argenteuil, mardi 12 mars 2019

Droit de réponse
Vign_2-karcher-bag-less-vacuum-vc-1-800-performance

Suite aux "attaques" de la CFDT de la semaine dernière, retrouvez le droit de réponse de la CGT : ICI  

 

Le Café des luttes, mars 2019, Montreuil

Version complète : https://youtu.be/0uV7myfBe08
Négociation annuelle obligatoire : les salaires
Vign_index

Compte rendu
de la 5ème réunion
NAO Salaires

 Les résultats 2019 crèvent le plafond , retrouvez la déclaration préalable des élus CGT : ICI

 

Mardi 26 février s’est tenue la 5ème réunion des NAO Salaires. Voici les dernières propositions de la DG :

Non-Cadres :

   AG  = 1,5 %  avec un plancher mini de 33€. (Pour info, chez Thales cette année les AG non-cadres sont de 1,4% mais un  talon de 50€ est appliqué.)

 

  AI  = 1,3 %  (dont 0,3 % dédié aux primes d’ancienneté). Pour rappel, personne ne  touchera 1,3 % d’augmentation. Ce chiffre représente un pourcentage de la masse salariale qui sera dédié à verser des augmentations individuelles. Chaque année, environ 40 % seulement des salariés de la filière Fabrication bénéficient d’une AI.

 

Cadres :

    AIG = 1 ,4 % (c’est comme une AG mais les grilles de salaires ne sont pas réévaluées)

    AI  = 1,7 %

 

Pour rappel la CGT a proposé    10 % d’AG pour tous Cadres/Non cadres.

 

Cela représente 170 € pour un salarié au Coefficient 170.

 

 

 

Comme convenu, la CGT outil à votre disposition, souhaite consulter l’ensemble du personnel Cadres/Non Cadres pour recueillir les avis. (Bulletin à remettre dans l’urne ou bien à un syndiqué CGT de votre secteur au plus tard le mardi 05 mars 2019).

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

          NOM :                                            PRENOM :                          (Facultatif)

 

 

FEMME                 HOMME                CADRE            NON CADRE

                 

                     Je suis satisfait(e) des dernières propositions salariales de la Direction générale :

 

OUI                          NON   

 

Si tu n’es pas satisfait des dernières propositions, souhaites-tu te mobiliser pour faire évoluer les propositions ? 

 

OUI                          NON   

 

 Si tu souhaites te mobiliser, quelle démarche souhaites-tu adopter ?

 

  Arrêt de Travail (pas d’appel à la grève en dessous de 100 « inscrits »)   

  Arrêt des heures supplémentaires           Pétition            Journée courte 

   Autre(s) :_________________

                                                                                                  

                                                                                                 Argenteuil, jeudi 28 février  2019
Parité Homme/Femme
Vign_femmes-pouvoir-politique-4

Élections professionnelles 2019-2023 : La CGT recherche des candidates !
Tract : ICI

CCE extraordinaire pour l'usine de Cergy, lundi 18 février 2019
Vign_inauguration-compressor

Déclaration CGT, suivie du compte-rendu de la réunion : ICI

réunion NAO salaire : Compte-rendu CGT
Vign_Fotolia_24587415_XS

La 4ème réunion des NAO Salaires s’est tenue jeudi 14 février 2019.

 

La direction générale a proposé dans son introduction la remise à plat des minimas salariaux des filières Contrôle (filière n°1) et Autres  filières (filière n°3) pour les réévaluer au niveau de la filière Fabrication (filière n°2). Selon la direction, cette mesure concernerait environ 400 salariés, qui bénéficieraient directement d’une augmentation entre 2 et 8%.

 

Exemple : Un salarié coef 240 travaillant dans un bureau administratif (filière n°3) qui serait actuellement payé au minimum de son coefficient (1922 €) passerait automatiquement à 2 117 €.


Proposition de la direction concernant les augmentations de salaires :


Non-Cadres :

 AG  = 1,4 %  (environ 18 € net pour un salariés au coefficient 170).

 

    Pour info, chez Thales cette année les AG non-cadres sont également de 1,4% mais un   talon de 50€ est appliqué.

 

 AI  = 1,2 %  (dont 0,3 % dédié aux primes d’ancienneté). Pour rappel, personne ne  touchera 1,2% d’augmentation. Ce chiffre représente un pourcentage de la masse salariale qui sera dédié à verser des augmentations individuelles. La majorité des salariés des ateliers n’en touchera pas. Chaque année, environ 35% seulement des salariés de la filière Fabrication bénéficient d’une AI (d’un montant moyen de 4 %).

 

Cadres :


 AIG (c’est comme une AG mais les grilles de salaires ne sont pas réévaluées) = 1 ,4 %

 AI  = 1,5 %


 Commentaire CGT :


Le samedi c’est bien d’occuper  la rue, les ronds-points, mais l’argent est dans les entreprises et notamment dans les très grandes entreprises! C’est là aussi qu’il faut agir !

Les richesses se créent dans les entreprises !

 

  Dassault aviation possède une trésorerie disponible de 5 milliards d’euros !

 

  Nos actionnaires et PDG se sont augmentés de 291 % entre 2008 et 2016 !

 

Si on le partageait un peu mieux, cet argent pourrait aller à tous les salariés !

 

La politique salariale au rabais chez Dassault atteint aujourd’hui un niveau sans précédent. Il est temps que les salariés réagissent tous ensemble pour changer la politique de la Direction. Pour la CGT le manque à gagner sur les salaires c’est l’équivalent d’une prime d’équipe, à savoir 25 % !

 

 

La prochaine réunion se tiendra mardi 26 février, la CGT consultera l’ensemble des salariés pour connaitre les suites à donner aux propositions faites par la direction générale.

 

Argenteuil, le lundi 18 février 2019

Mobilité Argenteuil - Cergy - Page 1
Vign_mobilite_page_1

Tract complet : ICI

Mobilité Argenteuil - Cergy - Page 2
Vign_mobilite_page_2

Tract complet : ICI

Mobilité Argenteuil - Cergy - Page 3
Vign_mobilite_page_3

Tract complet : ICI

Mobilité Argenteuil - Cergy - Page 4
Vign_mobilite_page_4

Tract complet : ICI

 
Vign_2011-mars-web

Compte-rendu CGT de la réunion mensuelle des délégués du personnel : Janvier 2019

Revue de presse - Février 2019
Vign_news

Article La gazette du Val d'Oise : ICI

1er article dans Le Parisien : ICI

2ème article dans Le Parisien : ICI

3ème article dans Le Parisien : ICI

Article Les Echos : ICI
NAO salaires : grève et manifestation à Paris
Vign_dessin-manif3

Vous avez tous pu prendre connaissance la semaine dernière des comptes-rendus publiés par les différentes organisations syndicales suite à la réunion NAO salaire du mardi 29 janvier.

Toutes expliquent, par écrit, que « ce n’est pas suffisant » (et c’est vrai), mais ils ferment les yeux sur  la réalité de la période et sur le ressenti des salariés.

La première chose qu’ont remarqué les salariés, c’est surtout que les premières propositions chiffrées ont démarré à un niveau double des autres années. C’est ça la vraie nouveauté !

Tant mieux…. Mais posons-nous un peu la question du POURQUOI ?

Ce changement de niveau de départ est selon nous lié a 2 choses :

1)    La situation  de l’entreprise, avec tous les voyants au vert (commandes, perspectives,…) : la direction générale a besoin de nous pour produire ses avions !

2)    La mobilisation des gilets jaunes ! Tout comme la prime de 750€ versée en précipitation en fin d’année (sans qu’aucune organisation ne l’ait demandée !), ce changement est lié à la mobilisation ! Pris de panique par l’ampleur du mouvement, le gouvernement a secoué le patronat pour que ceux qui se gavent depuis 30 ans « lâchent » un peu !   Visible en Ile de France, mais surtout très puissant en province, la mobilisation a fait bouger les lignes.

La CGT Dassault Argenteuil, vous appelle donc à amplifier le mouvement, à appuyer là où ça fait mal !

Pour la CGT, quand le dialogue social n’existe plus dans les entreprises comme sur le plan national, il ne reste que la mobilisation !      
         
TOUS EN GREVE !

Grève nationale – Manifestation à Paris
Demain, mardi 5 février 2019, arrêt de travail à 12h30
équipiers 3h30 de grève en fin de poste :
   équipiers du matin, départ à 10h15
équipiers du soir, départ à 18h30


Départ 14h de l'Hôtel de Ville en direction de Concorde
Hôtel de Ville > rue de Rivoli > place de la Concorde

 

Argenteuil, lundi 4 février 2019

Réunion CE Argenteuil du 29 janvier 2019
Vign_deligne_epiphanie

 Compte-rendu de la réunion mensuelle du Comité d'établissement : ICI

 
Négociation Annuelle Obligatoire : Les salaires
Vign_Augmenter-salaires2-copie

Demain mardi 29 janvier aura lieu la 3ème réunion des NAO Salaires.

Comme c’est le cas depuis plusieurs années maintenant, les propositions salariales de la DG ne seront certainement  pas à la hauteur des espérances de la majorité du personnel, notamment pour les plus bas salaires.

Alors que tous les voyants sont au vert, un carnet de commande bien chargé pour les prochaines années et une trésorerie en forte hausse, nos directions locale et générale misent sur une réduction des couts de production et une augmentation des cadences.

Le directeur de notre établissement est par ailleurs intervenu dans ce sens en demandant aux  membres de l’encadrement de « faire preuve d’imagination pour réduire les couts de 30% ».

Si l’avenir d’Argenteuil a été acté lors du dernier CCE, il n’en reste pas moins que ces dernières années les salaires chez Dassault n’ont pas suivi l’inflation, ce qui a entrainé une perte de notre pouvoir d’achat et du paiement des qualifications.

Aujourd’hui on ne peut plus parler d’un bon de déroulement de carrière  chez Dassault Aviation.

D’ailleurs, sur le plan national le Medef se vante que les gilets jaunes mobilisés sur les ronds-points et en manifestation les samedis depuis plusieurs mois, ne viennent jamais interpeler le patronat pour exiger l’augmentation des salaires, des retraites, une autre répartition des richesses, etc…

Le Medef n’est nullement inquiet par ce mouvement, les entreprises ne sont pas bloquées et les richesses créées par le travail continuent d’alimenter les coffres forts des actionnaires

 

Si les salariés veulent que ça change, ils ont la responsabilité d’élever le rapport de force dans l’entreprise, pour exiger une autre répartition des richesses avec pour cela l’augmentation générale des salaires pour booster le pouvoir d’achat et reconnaitre les qualifications des travailleurs.

 

La CGT d’Argenteuil proposera dans les semaines à venir un questionnaire à l’ensemble du personnel  afin de recueillir vos avis et propositions pour que les négociations salariales 2019 soient à la hauteur des espérances de chacun.

 

Argenteuil lundi 28 janvier 2019

Revue de presse - Janvier 2019
Vign_istockphoto-497708160-1024x1024

Le parisien : ICI
La gazette du Val d'Oise : ICI
L'Usine Nouvelle : ICI

 

Revue de presse - Janvier 2019
Compte Rendu du CCE du 17 janvier 2019
Vign_le-pdg-de-dassault-aviation-eric-trappier-le-9-septembre-2014-a-toulouse_5213743

Le CCE s’est tenu en présence de M.TRAPPIER (PDG), SEGALEN (PDG adjoint) et PETIT (responsable du personnel).

Après les différentes déclarations des Organisations Syndicales, le PDG a procédé à la lecture d’un document de 17 pages retraçant les faits marquants de 2018 et les perspectives 2019 :

 

-                     Lancement du Falcon 6X en remplacement du 5X

-                     Entrée en vigueur du contrat de 12 Rafale supplémentaires pour le Qatar

-                     Livraison de 12 Rafale (9 Egypte et 3 France)

-                     Qualification du standard F3R (Rafale) et lancement du standard F4

-                     Reprise du marché des avions d’affaires avec 42 ventes en 2018 contre 38 en 2017.

 

PLAN DE TRANSFORMATION (Spécialisation industrielle des usines):

Le PDG a annoncé et présenté le lancement de nombreux travaux :

 

ARGENTEUIL

    Après 2 ans et demi de bataille, de débat avec les salariés, de rencontres avec la direction, les responsables politiques de la région, la presse, etc…,  le PDG a annoncé la modernisation importante et la réimplantation à Cergy de notre établissement. Objectif de livraison 2021.


BIARRITZ

    Un nouveau bâtiment à Biarritz afin de moderniser l’établissement, objectif de livraison mi 2020.


St CLOUD

    La modernisation du bâtiment 91-99 Senard afin d’accueillir les plateaux « SCAF » et « NX », objectif de livraison fin 2019.


SECLIN

    La livraison de l'extension en cours de construction du bâtiment fabrication, en 2 étapes, cette année et en 2020.


MARTIGNAS

    Le nouveau bâtiment « Pyro » est en cours de construction, objectif de livraison fin 2019.


MERIGNAC

    Lancement des travaux du nouveau bâtiment (bureaux) pouvant accueillir 1500 personnes, objectif de livraison fin 2020.


EFFECTIFS & PLAN DE CHARGES :

 M. SEGALEN a annoncé qu’il allait relancer l’effort de recrutement en 2019, avec des objectifs qu’il qualifie d’ambitieux: 170 salariés « Fabrication » et de 285 salariés « Études » afin de palier à la reprise d’activité et aux hausses de charges de travail pour les années à venir.

 Puis, il nous a présenté les Plans de Charges « Fabrication » et « Études » société, ceux-ci laissent apparaitre une charge de travail supérieure à nos possibilités jusqu'en 2021 !


CIVIL :

La direction général a été une nouvelle fois optimiste quant à la reprise des ventes Falcon et confirmé la bonne tenue des ventes de Falcon d’occasion et le maintien de la hausse de cadence décidée en 2018.

Les prises de commandes Falcon sont en constante hausse depuis 2016 :

    2016, 21 commandes Falcon,

    2017, 38 commandes Falcon,

    2018, 42 commandes Falcon,

 

MILITAIRE :

 La direction nous dit maintenir son « stock de réactivité » (tronçon d’avions fabriqués d’avance) décidée en 2018 concernant le Rafale. Celui-ci devant permettre de faire face à une éventuelle commande export. 

En effet, concernant les prospects RAFALE, le PDG espère la signature de nouveaux contrats tant auprès des clients actuels, que de nouveaux clients.

     Reprise des essais NEURON et démarrage des travaux sur le SCAF (Système de Combat Aérien du Futur, l’ « après-Rafale »).

Pour le SCAF la direction confirme travailler sur un démonstrateur pour une présentation au  prochain salon du Bourget.

 

SPATIAL :

Le PDG souhaite être capable pour l’avenir, proposer des projets en « rupture », du type « avion dans l’espace » ou « navette spatiale ».  

 

COMMENTAIRE CGT

 

La CGT a été écoutée, entendue et suivi de faits par la DG, par le lancement d’une nouvelle usine en remplacement de celle d’Argenteuil, plus que vieillissante, mais aussi par l’annonce de la modernisation d’autres établissements.

La CGT prend également note de l’objectif d’embauche de la DG de « Spécifique Fabrication » et « Spécifique Étude » mais restera vigilante quant à sa réalisation Ces embauches devront se faire sur l’ensemble des sites. Une nécessité au vu des plans de charges présentés, mais surtout pour la pérennisation de nos savoir-faire !

Pour la CGT, ces premiers pas franchis, il nous faut maintenant commencer l’important travail de négociation d’un accord d’établissement pour accompagner la mobilité des salariés d’Argenteuil :

La CGT a commencé à travailler sur ce thème, et vous présentera le mois prochain ses premières pistes. Tous les salariés seront ensuite amenés à s’exprimer,  aucun d’entre nous ne doit être perdant.


Argenteuil, lundi 21 janvier 2019

Réunion du Comité Central d’Entreprise
Vign_Dassault-projet-Cgt-Soa

 

La réunion du CCE s’est déroulée hier à St Cloud.

 



Comme vous le savez tous, le PDG a annoncé que le projet présenté par la CGT concernant la construction d’une nouvelle usine Dassault dans le Val d’Oise était validé. (pour rappel, tract ICI)

 

Où, quand, comment …

Pour autant, de nombreuses questions restent à traiter, vos élus CGT d’Argenteuil ne veulent laisser aucun sujet de côté !

Comme nous l’avons expliqué a de nombreuses reprises ces derniers mois, la question des conditions de mobilité n’est pas à prendre à la légère : Les salariés qui seraient contraints de déménager pour maintenir une distance domicile / travail acceptable doivent être accompagnés et dédommagés par des conditions de mobilité de haut niveau.

La CGT revendique la négociation d’un accord d’entreprise reprenant une partie des conditions appliquées en 1999/2000 lors du transfert des salariés de Vélizy vers Argenteuil.

Un plan de pré-retraite à 58 ans pour les salariés volontaires ne souhaitant pas suivre doit également être négocié.

 

Réunion d’information / Discussion-débat
Compte-rendu de vos élus

Ce matin à 9h30
Rendez-vous à la chaudronnerie (Hall 2000)

Tout le monde est bienvenu !

 

Argenteuil, vendredi 18 janvier 2019

Réunion NAO du 10 janvier - Déclaration CGT
Vign_sans-titre

"Nous sommes réunis, aujourd’hui, pour la deuxième réunion de négociation NAO 2019, mais nous en sommes toujours à discuter « bilans et statistiques » sans avoir les documents.

 

Pour la CGT, nous ne pouvons pas continuer à négocier chez Dassault de la sorte.

En effet le législateur impose à l’employeur de s’engager sur des négociations loyales et sérieuses en communicant, au préalable aux organisations syndicales, les informations nécessaires leur permettant de négocier en toute connaissance de cause !

 

Force est de constater que chaque année et lors de chaque négociation, cela ne se passe pas ainsi chez Dassault.

 

La CGT réclame que Dassault respecte enfin la loi !

 

La négociation de cette année, compte tenu des évènements sociaux dans l’hexagone, va être d’une grande importance. Nous comptons bon nombre de « Gilets Jaunes » parmi les salariés de chez Dassault.

 

A force de ne pas écouter les salariés et ignorer les partenaires sociaux, nous risquons d’arriver chez Dassault à des situations incontrôlables.

 

En effet, le climat social devient très tendu et il serait souhaitable que de véritables négociations et propositions soient faites à l’issue de la présentation du rapport ALTEDIA

 

L’ensemble des salariés de Dassault attende avec impatience vos propositions d’évolution de salaire et d’emplois en annonçant, dès aujourd’hui, des chiffres en adéquation aux excellents résultats financiers.

 

La Société a les moyens de répondre favorablement aux revendications de la CGT.

La revendication de 10%  d’AG pour tous, représente, pour exemple, environ 47 Millions d’€ de la masse salariale Société, soit seulement moins de 1% des 5 Milliards de la trésorerie et celle-ci pourrait perdurer pendant 100 ans."

 

Jeudi 10 janvier 2019

Bonnes vacances à tous !
Vign_ob_47df8b_pere-noel-la-cgt

La CGT Dassault Argenteuil
vous souhaite de bonnes vacances de fin d'année !

La direction générale a annoncé aujourd'hui le versement d'une prime "Gilet jaune" de 750€. Le virement sera effectué avant le 31 décembre 2018, pour tous les salariés Dassault dont le salaire annuel est inférieur à 54 714€ en 2018.

Cette prime sera partiellement déduite des primes d' intéressement /participation liées au résultat net de l'année 2018.

Pour les étourdis, réouverture de l'usine jeudi 3 janvier 2019. 

"L'affaire des 12 minutes de pause" ... 4 mois de bataille ... et une victoire !

 Retrouvez la déclaration des élus CGT au Comité d’Établissement : ICI

 

Acte 1 : Retrouvez le premier compte rendu des élus du CHSCT : ICI

Acte 2 : Retrouvez le 2ème compte-rendu des élus au CHSCT : ICI

Acte 3 : Retrouvez le troisième et dernier compte-rendu des élus au CHSCT : ICI

La bataille est remportée, la direction abandonne son idée !

Procès-verbaux des 2 premières réunions : ICI

Vign_Pause-Chronophagie-2-copie
Vign_ob_673a13_cgt-auber-droit-synd

Pour le respect du droit de grève,
Pour le respect de la parole des organisations syndicales,

la CGT vous appelle à la grève
vendredi 21 décembre

1h30 de grève en fin de poste.

Salariés du matin, départ à  11h00

Salariés du soir, départ à 15h30

Salarié en normal, départ à 14h30

Tract d'appel au verso du tract : ICI

Non à l’enfumage, Oui au Partage des richesses !!!
Vign_giletjaune

 Patronat/gouvernement voudraient  opposer et  diviser les citoyens « gilets jaunes » qui manifestent depuis 1 mois et les organisations syndicales qui appellent à la grève.

 

Pour la CGT cette division bien instrumentalisée n’a pas lieu d’être car elle ferait les affaires de ceux qui sont à l’origine de cette colère générale, à savoir Patronat/Gouvernements successifs.

 

Si jusqu’à présent, la CGT n’a pas appelé à participer aux manifestations des « gilets jaunes », c’est parce que c’est un mouvement qui ne veut être soutenu ni par les partis politiques, ni par les organisations syndicales.

 

En revanche beaucoup de syndiqués CGT se retrouvent avec les gilets jaunes en manifestation les weekends et c’est une bonne chose.

 

Il n’est pas facile de faire grève dans de nombreuses entreprises : à cause des pertes de salaires, mais surtout parce que le salarié est en lien subordination avec l’employeur et que la pression et la répression y sont souvent très lourdes !

 

Au lieu de vouloir nous enfumer, Patronat/Gouvernement doivent prendre leurs responsabilités face à la colère du peuple en répondant à leurs revendications !

 

Pour la CGT il faut :

 

Ø  --> Un vrai dialogue social en entreprise où les Instances Représentatives du Personnel seraient écoutées et respectées lorsque qu’elles portent les revendications du personnel.

 

Ø  --> Respecter le droit de grève pour tous ! Sans pression ni harcèlement !

 

Ø  --> Inciter les salariés à se syndiquer et ce quel que soit l’organisation syndicale sans que cela ne soit un frein au bon déroulement de carrière. Beaucoup de salariés ne se syndiquent pas par peur de représailles. Seulement 8 % des salariés en France sont syndiqués (tous syndicats confondus) !

 

Ø  --> Un autre partage des richesses. Des salariés reconnus pour leurs expériences et savoir-faire sont bien plus efficaces pour l’entreprise.

 

Alors que les 1% des plus riches ne cessent de s’enrichir, les inégalités se creusent. Les ménages ont perdu entre 2008 et 2016, 440 € de pouvoir d’achat…l’équivalent d’une prime d’équipe !

 

Cette période des NAO 2019 est l’occasion pour nos directions générale et locale de pour faire preuve de plus de justice sociale en partageant mieux les richesses créées par les salariés.

 

Une augmentation générale équivalente à une prime d’équipe
(25 %) pour TOUS Cadres/Non cadres, OUI c’est possible !!!

 

La CGT Dassault Argenteuil vous propose de mettre nos revendications à l’ordre du jour des NAO, dès la rentrée…. Et vous souhaite d’ici là de passer de bonnes vacances.

Parce que OUI, en attendant reposons-nous bien, nous l’avons bien mérité !

 

Argenteuil, le mardi 18 décembre 2018

Suivi des négociations en cours à St Cloud
Vign_remunerations-2

Négo sur la "Qualité de vie au travail" :

Retrouvez la déclaration CGT préalable à la réunion : ICI

Retrouvez le compte-rendu de la dernière réunion : ICI

Négo sur le "vote électronique" pour les élections de juin 2019 :

Retrouvez le compte-rendu de la dernière réunion : ICI

Négo sur les "Risques Psycho-Sociaux" :

Retrouvez le compte-rendu de la dernière réunion : ICI

Etat d’URGENCE sur les SALAIRES !!!
Vign_ob_7585a2_charognards-destructeurs-emplois

Depuis des décennies, le niveau de vie des salariés, des privés d'emploi et retraités se dégrade. la préoccupation grandissante d'une majorité de la population est simplement de savoir comment boucler ses fins de mois.

L’écart se creuse de plus en plus entre la majorité de la population et les plus riches pour lesquels le gouvernement a des égards sans limites : suppression de l’ISF, cadeau de 40 milliards d’euros via le CICE, etc…

Ce contexte politique qui « tire » toujours sur les plus précaires et les plus fragilisés au profit des plus riches amène une colère grandissante. L’absence de réponses concrètes et immédiates du gouvernement et du patronat, leur refus d’ouvrir de véritables négociations sur l’augmentation des salaires, génèrent une légitime colère dans la population. 

La CGT partage cette colère et porte, encore dans les derniers mois, la nécessité de répondre aux urgences sociales. La violence imposée par le grand patronat et les gouvernements successifs, à travers la précarisation et la paupérisation des salariés et des citoyens de notre pays, n’est ni physique, ni médiatique mais belle et bien présente au quotidien.

Chez Dassault Argenteuil, l’arrêt de travail de mardi dernier a permis de faire un premier état des lieux du mécontentement actuel sur notre établissement d’Argenteuil vis-à-vis de la politique salariale menée par la direction générale.

L’investissement de chacune et chacun d’entre nous est nécessaire ! Etre solidaire des grévistes est une chose, participer aux arrêts de travail en est une autre !

La CGT d’Argenteuil, outil à votre disposition, appelle les salariés Cadres/Non Cadres à se mettre en grève et aller manifester  demain après-midi à  PARIS pour :

-    - Le SMIC à 1800€ brut (le smic est « l’arme légale » pour déclencher des hausses de salaire partout).

-        -  10% d’augmentation sur tous les salaires.

-       -   La prise en charge des frais de transport domicile/travail par l’employeur.

 

Manifestation à PARIS Vendredi 14 décembre

RDV à 12h30 place de la République - Paris

Grève à partir de 11h30 (3h30 de grève)

Équipiers du matin : départ à 9h00

Équipiers du soir : départ à 13h30

Argenteuil, jeudi 13 décembre 2018

Grève mardi 11 décembre 2018
Vign_2011-06-03-copie

 Pouvoir d'achat : L' urgence, c'est l'augmentation des salaires !

 Si bloquer ou filtrer les ronds points est une bonne chose,
l'efficacité est limitée si dès le lundi toutes les usines tournent à 100% !!!

Arrêt de travail ce matin
RDV à 9h30 Chaine C

Tract d'appel : ICI

POUVOIR D’ACHAT : UNE NECESSITE NATIONALE !
Vign_dessin-salaires-traders-pdg

Depuis plusieurs semaines, nous sommes nombreux à regarder ou participer aux différentes actions dans notre pays, les gilets jaunes ont bousculé les choses….

 

Beaucoup d’entre vous interpellent la CGT. Votre syndicat s’est réuni mardi  dernier en bureau exécutif : ce qui est ressorti de cette rencontre est que notre priorité doit être d’organiser partout où cela est possible des discussions, des débats pour donner du souffle au mouvement actuel.

 

C’est aujourd’hui en termes de nécessité nationale que doit être abordée la question des salaires et du pouvoir d’achat.

 

Les salariés de Dassault Aviation que nous sommes n’échappent pas à cette priorité nationale. Au fil des mois se creuse le fossé entre besoins et moyens d’y répondre.

 

En effet, qu’ils s’agissent des loyers, des dépenses de santé, des besoins alimentaires, mutuelles/assurances, des produits énergétiques : carburant, gaz, électricité,… tous les prix sont vertigineusement à la hausse.

 

Chez Dassault comme dans l’ensemble du monde du travail, nos salaires sont soumis à la double peine : d’une part d’écoper de plein fouet les conséquences de ces hausses, d’autre part de subir depuis des années une politique de non-reconnaissance des savoir-faire que nous acquérons avec les années.

 

Pour la C.G.T, les négociations salariales doivent être mises à profit pour mettre un terme à cette double peine.

 

Rien ne justifie la régression sociale imposée depuis
 de trop longues années ! ! !

 

Le dernier Conseil d’Administration de notre société a démontré une fois de plus l’immensité des moyens financiers disponibles pour satisfaire toutes les revendications, notamment salariales.

 

2017 aura été l’année de tous les records en ce qui concerne les rémunérations des dirigeants des grands groupes. TECHNIP, SANOFI, LVMH, RENAULT, BNP PARIBAS, AXA se sont attribué en  moyenne 14% d’augmentation de salaires sur 1 an.

 

Exprimé en multiple du SMIC, le premier des leurs touche mensuellement 734 fois le SMIC et à cela s’ajoutent pour ces P.D.G les Stocks Options, parachute doré, retraite chapeau  etc. … etc … 

 
 Ce sont ces mêmes qui ont obtenu du gouvernement une loi les protégeant dorénavant des soi-disant écrasants impôts qu’ils subissaient.

 

C’est un véritable scandale ! Une insulte au monde du travail, faite à tous ceux qui souffrent des injustices, des inégalités dans notre pays.

 

Le MEDEF et le Patronat ne s’y trompent pas, pour maintenir les injustices pour les uns et les enrichissements colossaux pour les autres, leur tactique est l’attaque, l’affrontement, le rapport de force.

 

La violence patronale de ces dernières années à l’égard de la C.G.T est à la hauteur des objectifs qu’ils se sont fixés !

 

Toutes actions syndicales, grèves pour défendre, revendications, salaires et emplois sont maintenant considérés comme une provocation… des actes quasi illégaux ou anti-économique pour notre pays… c’est le monde à l’envers !

 

Le chantage permanent à la baisse du coût de travail est insupportable. Ce chantage sur l’emploi, sur nos vies et celles de nos familles est une véritable atteinte à la démocratie, générateur des pires excès.

 

Ça  suffit !!!  Dès maintenant, il nous faut agir pour défendre nos revendications. C’est tout le sens de notre
appel à l’action mardi prochain 11 décembre, pour préparer la journée d’action nationale
le vendredi 14 Décembre

 

 Argenteuil, le 6 décembre 2018

Compte Rendu de la réunion des délégués du personnel Novembre 2018
Vign_les-21-meilleures-pancartes-de-la-manif-contre-la-2-8951-1505489920-16_dblbig

1.Régulation sociale :

 

Question CGT : Afin d’éviter des tensions entre les agents de maitrise et la production, l’encadrement demande à la direction locale de revenir sur sa décision de vouloir encadrer les 12 minutes de pause. La situation actuelle de « fonctionnement en bonne intelligence » doit perdurer.

 

Réponse Direction : « Ce que vous dites ne reflète pas la réalité puisque cette demande de vouloir encadrer les pauses vient justement des agents de maitrise »

Commentaire CGT : La remise en cause des usages d’Argenteuil concernant les pauses ouvrira un sujet complexe, à tiroirs, et source de conflit. Ces périodes de « non-travail » ne sont pas des périodes de « sommeil » mais des périodes de régulation : elles servent la cohésion d'équipe et la réduction des tensions au sein du groupe. Leur utilité est autant physique que sociale.

Pourquoi remettre aujourd’hui ce sujet sur le tapis si ce n’est pour fliquer les salariés, d’intensifier le travail ou de trouver des coupables à bon compte ?

Dans cette affaire la direction générale a tout à perdre.

La cohésion cadres/non-cadres est déjà mise à mal par le refus d’aligner les pourcentages d’augmentation lors des NAO. Cela serait une erreur supplémentaire d’opposer une fois de plus ces 2 catégories.

 

2.ARP-Aménagement Rafale :

 

Question CGT : Les salariés considèrent que leurs conditions de travail se dégradent. Ils estiment que leur avis n’est jamais pris en compte.  Est-ce que la direction pourrait faire le nécessaire pour améliorer leur qualité de vie au travail ?

 

Réponse Direction : « Nous n’avons pas les mêmes retours. Les différentes remarques des salariés sont bien prises en compte. » …circulez rien à voir !

Commentaire CGT : Les Fiches d’instructions ont été découpées sans les avis des professionnels qui font le travail. La co-activité avec nos collègues de Safran ainsi que le nombre très important de pièces manquantes n’ont pas été pris en compte.

L’organisation du travail actuelle sur l’Aménagement Rafale est gérée par des technocrates qui ne connaissent pas les subtilités de nos métiers et a pour conséquence une dégradation de la qualité du travail et de l’efficacité… La communication officielle des responsables du projet travestit la réalité avec une telle efficacité que cette dégradation est masquée.

 

 

3.                Conciergerie :

 

Question CGT : Les salariés demandent s’il serait possible que l’ensemble des salariés bénéficient du même service d’entretien auto que le directeur du site (Stockage des pneus hiver à la réception, aller-retour au garage  fait par un salarié pendant ses heures de travail) ? 

 

Réponse Direction : « Je ne vois pas le problème car c’est un véhicule de fonction. Demandez plutôt une voiture de fonction pour chaque salariés ça serait plus logique ».

4.     Formation informatique :

 

Question CGT : De plus en plus de tâches administratives se font aujourd’hui par internet (factures, cartes grises, impôts,…). Les salariés demandent à la direction que des formations informatiques leurs soient proposées sur le temps de travail afin de pouvoir acquérir des notions de bases.

 

Réponse Direction : « Ce n’est pas le rôle de l’employeur. Il y a le Compte Personnel de Formation pour ça en dehors du temps de travail »

Commentaire CGT : Quand il s’agit de nous programmer des formations souvent d’aucune utilité, sur le temps de travail, la direction sait faire…

De plus,  pour de nombreux salariés, entre l’heure à laquelle ils partent de leur domicile le matin et l’heure à laquelle ils rentrent chez eux le soir, il se passe plus de 10h ! Ils n’ont donc pas le temps et l’énergie nécessaire pour pouvoir se former en parallèle.

Commentaire CGT :

Le directeur de notre établissement et son RH sont déconnectés des                 réalités vécues au quotidien par l’ensemble du personnel.
En méprisant les organisations syndicales et en appelant à la disparition pure et simple des corps intermédiaires, le patronat, comme le gouvernement,  méprise les salariés, les privés d'emplois, les retraités.

L'écart se creuse de plus en plus entre la majorité de la population et les plus riches pour lesquels le gouvernement a des égards sans limites : suppression de l'ISF, baisse des cotisations sociales et crédits d'impôts (près de 10 millions d’euros de Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) touché chaque année par Dassault aviation, payé avec nos impôts).

L'absence de réponses concrètes et immédiates du gouvernement et du patronat, leur refus d'ouvrir de véritables négociations, quels que soient les thèmes, génèrent une légitime colère dans la population.

La CGT partage cette colère et appellera les salariés Dassault à se mobiliser dès la semaine prochaine pour l’augmentation des salaires.

Argenteuil, mardi 4 décembre 2018

Salaires, Emplois, Justice Sociale... Manifestons !
Vign_dessin-manif3-1

Des salariés actifs et retraités, des citoyens, expriment une colère légitime pour avoir les moyens de vivre dignement et pour plus de justice sociale. Cette colère, la CGT la comprend et la porte au quotidien depuis plusieurs mois et au travers de nombreuses journées d’action et de grèves.

 

Alors que la France est le 5ème pays producteur de richesses dans le monde, et que les dividendes reversés aux actionnaires ont augmenté de 200 % en vingt ans, (les salaires de 14 % seulement), le chômage et le travail précaire s’accroissent et plongent dans le désarroi de plus en plus de familles, de citoyens.

 

La préoccupation d’une partie grandissante de la population est de boucler les fins de mois. Ca ne peut plus durer ! Une société qui n’offre pas de perspectives à ceux qui produisent les richesses par leur travail, ni à la jeunesse pas plus qu’aux retraités, est une société sans avenir.

 

Il y a donc urgence à répondre aux attentes sociales comme :

 

- L’augmentation du SMIC à 1800 euros avec répercussion sur l’ensemble des grilles de salaires mais aussi des pensions et des minima sociaux

- La prise en charge des transports par les employeurs,

- Une TVA à 5,5% pour les produits de première nécessité, notamment le gaz et l’électricité

- Une fiscalité juste, tenant compte des revenus, avec en premier lieu le rétablissement de l’impôt sur la fortune.

 

Le gouvernement instrumentalise les enjeux environnementaux, alors que rien ne se fera si on ne prend pas en compte le lien unissant cause sociale et cause écologique. Nous refusons cette nouvelle division orchestrée par l’Élysée entre les citoyens qui seraient responsables en matière environnementale et les autres.

 

Par ses initiatives, sa volonté de rassemblement et d’unité, la CGT est au service des salariés, des citoyens pour un monde de progrès et de justice sociale. Elle prendra toutes les initiatives dans la période pour permettre à ceux qui luttent de s’organiser afin de gagner sur leurs justes revendications.

 

Manifestation Samedi 1er décembre 2018

 

Départ à 14h Place de la république à Gare de Lyon

 

    Pour exiger un vrai partage des richesses !!!

 

Argenteuil, jeudi 29 novembre 2018

Pour améliorer le Pouvoir d’achat, il faut augmenter les salaires !
Vign_Numerisation_20181126_4_

Les Négociations Annuelles Obligatoire 2019 sur les salaires débuteront le jeudi 20 décembre 2018.

 

Cette période des négociations sur les salaires ne doit pas être une succession de réunion entre les syndicats et la direction générale.

 

Nous pouvons tous faire le constat, avec un peu d’expérience, que les seules vraies négociations n’ont lieu que quand les salariés soutiennent  massivement leurs représentants.

 

Toutes les catégories professionnelles sont touchées de plein fouet par les augmentations des prix et des taxes :

 

Carburants +12%

 Electricité +17 %

Mutuelle + 5%

Fuel + 36%

Tabac +10%

Frais Bancaires +13%

Forfait Hospitaliers +15%

Cartes grise +15%

 

CSG +21%

Bus +3%

Assurances +3%

Gaz +7%

Timbres +10%

Contrôle Technique +23%

Péages +1,3 % 


 

 POUVOIR D’ACHAT : -25%... l’équivalent d’une prime d’équipe !!!

 

Selon une enquête de l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) les familles ont perdu près de 500 € de revenu entre 2008 et 2016 !

 

La préoccupation d’une partie grandissante des salariés de Dassault est de boucler les fins de mois sans que cela ne se fasse au détriment de leurs vies de famille ou de leur santé.

 

Il est intolérable qu’aujourd’hui des salariés de Dassault démissionnent parce que leur salaire est trop bas. Les perspectives de déroulement de carrière bloquées avec un salaire en fin de carrière à 2 300€,  ça ne peut plus durer !!!

 

Nous n’allons pas refaire à chaque fois la liste des millions et des milliards générés par notre travail chaque année, tout le monde le sait ! La direction joue avec le feu en banalisant les revendications des salariés qui aspirent à vivre dignement :

 

è Il nous manque chez Dassault 25% de salaire, l’équivalent d’une prime d’équipe.

è Le SMIC doit être augmenté à 1800€/brut par mois.

Voilà 2 revendications simples et claires que porte la CGT Dassault et que nous proposons de mettre à l’ordre du jour. Ici et dans la rue, pour les mois qui viennent.

Manifestation à Paris pour l’augmentation du SMIC à 1800€
Samedi 1er décembre 2018

1ère réunion NAO salaire à St Cloud
jeudi 20 décembre 2018

Argenteuil, lundi 26 novembre 2018

Comité d'entreprise

Quelle répartition des budgets entre les établissements voulez-vous ?

Tract : ICI

Vign_courrierjpeg
Congés 2019-2020
Vign_vacances-1024x595-880d4

 Retrouvez la déclaration et
le compte-rendu CGT de la première réunion : ICI

 

Le compte rendu de la deuxième et dernière réunion : ICI

Taxation subventions du Comité d'établissement
Vign_istockphoto-931338334-1024x1024

 

Le gouvernement veut taxer les subventions C.E
versées aux salariés !
Retrouvez le tract CGT : ICI

Vign_page1

Tract en PDF : ICI

Vign_page_2

Tract en PDF : ICI

Vign_page_3

Tract en PDF : ICI

Vign_page4

Tract en PDF : ICI

NEW Argenteuil
Vign_assemblee-generale-dessin

Comme annoncé en juillet dernier, la CGT d’Argenteuil va revenir vers vous afin de vous présenter plus en détail nos propositions sur le contenu industriel et social nécessaire pour notre projet d’usine neuve.

Suite aux propositions CGT, depuis maintenant 10 mois le PDG a annoncé le lancement d'une étude industrielle pour un éventuel déménagement d'Argenteuil.

Nous vous proposons d’en discuter, d’en débattre  dés la semaine prochaine :

Un « 4 pages couleur » sera distribué mardi  23 octobre.

Nous tiendrons ensuite une expo / assemblée générale du personnel au restaurant d’entreprise le jeudi  25 octobre de 11h30 à 13h30.

Depuis le début, votre CGT a travaillé, proposé et construit avec vous ce projet. Continuons ensemble à construire notre avenir dans le Val d'Oise !

Qu’on l’appelle « Argenteuil Bis », « New Argenteuil » ou « Usine neuve », peu importe, l’essentiel est que cette proposition permettrait aux salariés d’Argenteuil de préserver leurs emplois dans le Val d’Oise et de ne pas être contraint de déménager à plusieurs centaines de kilomètres sur Seclin, Mérignac, Martignas ou Biarritz.

Contrairement à la CFDT qui demandait timidement la « modernisation d’Argenteuil » sans rien proposer de concret, ou la CGC qui évite soigneusement le sujet depuis 2 ans, la  CGT propose, ouvre le débat et vous donne la parole.

 

Cette semaine, les "débriefings" des agents de maitrise sur ce sujet ont créé l'émoi. Les questions qui sont dans toute les bouches sont : "Alors où en sommes nous ?,  va t'on déménager ?, la direction n'est elle pas entrain de jouer la montre ?"

Saisissez l’occasion !
Cadre, non-cadre, en normal ou en équipe venez discuter !
 Nous invitons les équipiers du soir à venir plus tôt ce jour-là pour s’exprimer.

Les études et projets qui sont aujourd’hui en discussion
 nous impacterons tous pour les dizaines d’années à venir.

Argenteuil,  jeudi 18 octobre 2018

 Mardi 9 octobre 2018
Grève et manifestation à Paris  !

 

Nos salaires, pensions de retraite et minima sociaux stagnent et les dividendes versés aux actionnaires, multipliés par 5 en 30 ans, flambent !

En une décennie, les 10 plus riches fortunes françaises ont vu leur patrimoine quadrupler alors qu'il faut 6 générations à une famille pauvre pour atteindre le revenu moyen.

Les annonces gouvernementales et les contre-réformes successives ne font qu'amplifier le creusement de ces inégalités : une large majorité de la population juge injuste et inefficace la politique du gouvernement au service exclusif des intérêts patronaux.

 Arrêt de travail à 12h30
RDV aux 4 colonnes pour un départ collectif  à Paris

Équipiers 3h30 de grève en fin de poste

Tract d'appel unitaire : ICI

Réunion du Comité Central d'Entreprise du 4 octobre 2018
Vign_JAV20140903123323

 

Retrouvez la déclaration des élus CGT : ICI

Retrouvez le compte-rendu CGT : ICI

Déclaration des élus CGT - Réunion du CE du 27 septembre 2018
Vign_depositphotos_114272926-stock-photo-microphone-in-meeting-room

"Monsieur le directeur,

 

La fin de cette année 2018 devrait être marquée par l’importante décision attendue pour l’avenir des salariés d’Argenteuil.

Le chemin parcouru depuis 2 ans aura permis à chacun d’exposer son avis et ses propositions. Pour une fois, la CGT a été plutôt écoutée. La proposition d’une usine neuve a maintenant quitté les regards condescendants que nous avons vécus ici pour être examinée et étudiée avec le sérieux qu’elle mérite.

Bien sûr, les points sensibles restent à traiter : le contenu industriel, les effectifs « à terminaison », ainsi que les conditions d’indemnisation ou d’accompagnement des salariés qui pourraient être perdants sont des questions que nous aurons à traiter, tous ensemble, dans les prochains mois.

Privilégiant toujours la discussion lorsque c’est possible, soyez toutefois convaincu que la CGT restera exigeante sur ces sujets si la construction d’un établissement neuf est actée.

Sans vouloir ni minimiser ni exagérer les enjeux, force est de constater que ces discussions et négociations à venir impacteront la totalité des salariés, vous y compris, pour le reste de leur vie.

Malheureusement, loin de chercher à mettre de l’huile dans les rouages dans une période compliquée, la direction générale ajoute aujourd’hui un point crispant à l’ordre du jour.

C’est le réveil du serpent de mer. La remise en cause des usages d’Argenteuil concernant les pauses ouvrira un sujet complexe, à tiroirs, et source de conflit.

Rappelons tout de même un peu l’histoire de ces fameuses « 12 minutes de pause ». Avant l’invention en 2000 de ces « 12 minutes de pause » les salariés travaillaient en organisant eux-mêmes leur équilibre entre période de travail et période de pause. Et tout se passait bien, cela n’empêchait pas la réalisation de grosses cadences de production, bien au contraire.

L’équilibre se faisait naturellement parce qu’en réalité le terme même de « pause » ne reflète pas bien la réalité. Ces périodes de « non-travail » ne sont pas des périodes de « sommeil » mais des périodes de régulation : elles servent la cohésion d'équipe et la réduction des tensions au sein du groupe. Leur utilité est autant physique que sociale.

Chaque salarié est différent, de par ses origines et son vécu. Les temps de régulation sociale nécessaires peuvent être extrêmement variables suivant les personnes, et ce pour une même quantité de travail fournie.

En réalité (vous ne savez peut-être pas parce que contrairement à nous, vous n’étiez pas présent ici), si cette idée des « 12 minutes de pause » est apparue en 2000 ce n’était pas pour résoudre un quelconque problème industriel mais pour une question légale : c’était uniquement pour réduire le nombre de jours de RTT à fournir aux salariés suite à l’application de la loi des 35 heures.

Forcément, comme cela avait été sous-entendu dès le départ, ces « 12 minutes de pause » sont donc retournées là où elles auraient dû rester : dans le tiroir des idées théoriques.

Alors pourquoi remettre aujourd’hui ce sujet sur le tapis ?

Volonté de fliquer les salariés, d’intensifier le travail ou de trouver des coupables à bon compte ?

Nous ne voyons pas où est ici le bon sens recherché par le PDG.

Quel intérêt de créer des sources de conflit et d’opposer les salariés entre eux ? Aucun ! Dans cette affaire la direction générale a tout à perdre.

La cohésion cadres/non-cadres est déjà mise à mal par le refus d’aligner les pourcentages d’augmentation lors des NAO. Cela serait une erreur supplémentaire d’opposer une fois de plus ces 2 catégories.

Quand 58% des salariés de la société sont au forfait jour comment pouvez-vous, moralement, laisser entendre aux 42 autres % que les « 12 minutes » auraient un enjeu réel pour l’entreprise ???  

Messieurs de la direction soyez sérieux. Compte tenu du contexte d’aujourd’hui à Argenteuil il est évident qu’une telle mesquinerie ne passera pas.

Nous vous demandons d’y réfléchir, d’en prendre la mesure et d’agir en conséquence."

 

Argenteuil, jeudi 27 septembre 2018

Nouvelle répartition des dotations de C.E ... ENFIN !!!
Vign_Faute-lourde-et-CP

C’est avec une certaine satisfaction que la CGT à pu prendre connaissance du tract d’hier de la CFDT. Son changement de position au sujet du mode de répartition des dotations de C.E au niveau société arrive bien tard…mais mieux vaut tard que jamais !

La CGT a défendu inlassablement cette revendication d’avoir une dotation calculée non pas suivant la masse salariale de l’établissement mais suivant son effectif (voir la différence ICI) pendant de nombreuses années. 

Au travers de cette demande s’exprimaient les concepts de justice, d’équité, de solidarité entre salariés d’une même société, la nôtre.

Comment accepter que  47 % de la dotation de CE société soit aujourd’hui concentrée  sur Saint-Cloud ? C’est moralement inacceptable !

La CGT ne pouvait se résigner à l’idée que de sombres calculs électoraux puissent bloquer la négociation d’un mode de répartition plus juste : en effet, les plus de 10 millions d’euros concentrés sur le C.E de St Cloud, géré par la CFDT, étaient probablement considérés (malheureusement !) plus comme une « assurance de réélection » qu’autre chose.

La CGT a eu raison de ne jamais lâcher, de marteler année après année la nécessité de revoir ce mode de répartition… ça a enfin payé !

Justice, équité, solidarité : lorsque les salariés et leurs représentants sont tenaces les choses avancent toujours.

 

Pour l’établissement d’Argenteuil, cette nouvelle répartition apportera un « plus » de 674 000 €uros pour votre C.E, ce qui permettra de compenser les baisses de subventions liées à la chute des effectifs et même de proposer des activités socialement mieux subventionnées et plus nombreuses.

 

Maintenant que le « point bloquant » (le refus de la CFDT)  est levé, les discussions pour la mise en place de cette nouvelle répartition vont pouvoir commencer rapidement.

La mise en œuvre complète de la nouvelle répartition devra toutefois être lissée sur quelques années pour  ne pas poser de difficulté aux deux C.E « perdants ».

Ce nouveau mode de répartition, plus juste, plus motivant, plus solidaire doit maintenant être mis en œuvre. La CGT jouera pleinement son rôle, comme elle l’a toujours fait, en défendant comme toujours d’abord l’intérêt  général  et  les valeurs de solidarité.